Ode au lâcher prise (ou: Du droit de faire des gâteaux moches)

tmp_11564-IMG_20170207_1515411020486719

C’est moche mais c’est bon

 

Je lisais un chouette article, sur l’injonction au corps sain, athlétique, musclé (notons que nous on n’en est pas la, on demande juste un corps qui marche comme il faut).

Cet article parlait du fait que les réseaux sociaux, twitter, instagram, nous renforçaient dans cette injonction, en nous montrant à longueur de journée des corps parfaits. Evidemment des photos prises sous le bon angle, mises en scènes, mais voir ces images toute la journée, peut-on vraiment prendre du recul? Ca influe forcément sur notre façon dont nous nous percevons, même quand on connait les astuces.

Heureusement se développent des mouvements intéressants, « Body positive », mais la n’est pas l’objet de mon article à moi.

J’ai repensé à mon fil, à mes réseaux sociaux. Qu’est-ce qu’il y a dedans? Des tatouages, des animaux mignons, des paysages, mais surtout, surtout, de la bouffe. Ben oui. Il y a désormais foultitude de blogs sans gluten. Chaque jour j’ai donc de belles images, ca va de la tartine à l’avocat savamment mise en valeur au gâteaux à trente étage avec figurines en sucre plus vraies que nature.

C’est chouette, c’est inspirant, tout ce que vous voulez.

Mais parfois, ce que je vois, c’est des filles, brillantes et que j’admire, qui ont transformé leur blog en autre chose, des jolis partenariat, parfois des projets professionnels qui ont pu se développer. Des gens qui postent tous les jours des recettes plus inventives les une que les autres, toujours avec LA photo parfaite. Des sorties, des voyages que je n’ose pas faire.

Je mesure le gouffre avec ce que j’ai, ce que je fais. Je ne me flagelle pas non plus, mais je me sens en retrait.

Et puis.

Et puis en fait je réalise que c’est super bête. Déja parce que sur internet, on ne montre que ce qu’on veut montrer. Tout n’est pas forcément rose derrière, même si on voudrait nous le faire croire.

Notre vie, celle des intolérants, des malades, ça n’est pas celle la. Ca n’est pas les voyages, le joli cupcake sur son lit de fleur, le brunch disposé au millimètre sur un plateau so chic..

Notre vie c’est les crises, les maux de ventre, se demander si on va arriver à aller bosser sans se faire dessus (ah oui c’est sur, sur instagram ca passe moins bien). Faire sa journée, malgré les douleurs, malgré la fatigue.. au boulot, à la maison, avec ou sans enfants.

Garder le sourire, la « poker face », car on ne veut pas être pris.e en pitié, car on ne veut pas inquiéter les proches.

On veut se faire plaisir, on n’a pas forcément un CAP pâtisserie, alors on fait un gâteau au yaourt, et il est super moche (mais super bon), et on le mange en pyjama pilou devant Netflix parce qu’on est trop fatigué.e pour sortir.

J’aime toujours suivre ces jolis blogs, je continuerai toujours à le faire. Mais je vais garder en tête que ça n’est pas la vraie vie.

Ca fait rêver, c’est nécessaire. Cependant je vais avoir de l’indulgence avec moi même quand je n’ai pas le temps de cuisiner, que je mange du riz au thon 3 jours d’affilée car j’ai la flemme, que je fais des cookies ratés..

On est des guerriers(ères), on traverse des difficultés que beaucoup ne s’imaginent pas, car on met un point d’honneur à ne pas le montrer. On doit être bon.ne partenaire, bon.ne employé.e, bon parent, tous les jours, tout le temps.

Parfois c’est fatiguant, et plutôt que d’en faire une difficulté, sachons lâcher prise sur ce qui peut l’être, en prenant du recul sur la vie rêvée des autres. Vie qui n’est effectivement que rêvée car derrière les mises en scènes il y a les mêmes difficultés que nous au quotidien.

Et apprécions notre gâteau moche devant la télé pour ce qu’il est, même s’il n’est pas publiable sur facebook ou instagram, c’est une petite bulle de sérénité qui nous aide à affronter le reste.

 

16 commentaires

  • Super noukapi.Je partage tout à fait ton point de vue.Moi je souffre de 11 allergies alimentaires.Alors oui on est des guerrières. Et moi de tout façon je n ai jamais aimer la facilité. Bon courage.

  • ouf !!je ne suis pas LA seule à faire des gâteaux moches :il est vrai que depuis qu ils sont sans gluten, ils ont encore gravi un cran dans la mocheté!! mais bah!! il n en reste rien…
    merci pour votre blog
    Marie

  • Oui on n’a pas le temps de faire plus!!!!

  • Je n’aurais pas pu mieux dire ni écrire. Comme toi, je vois de belles réalisations et j’essaie de faire pareil. Mais parfois ça rate, parfois ça réussit. Je sais ce que je vaux au quotidien et je sais que parfois j’ai plus de mal à réaliser certaines préparations mais au final, je me dis tout simplement que ce n’est pas parce que ce n’est pas beau visuellement que ce n’est pas bon gustativement. Et en plus, ça me permet de me perfectionner et d’acquérir de nouvelles connaissances tout en découvrant des personnes qui comme nous apprennent tous les jours de leurs erreurs.

  • J’adore ton article. Je suis entièrement d’accord (mes créations sont supers moches). J’ose même le surgelé 😋

    Je voulais te remercier d’avoir accepté de participer à mes entretiens pour ma thèse sur le sans gluten et les courses il y a maintenant 2 ans. Ça fait longtemps que je voulais le faire et que je ne l’ai pas fait 😅

    Si ça t’intéresse, je pourrai te partager mes conclusions. Je suis sur Paris maintenant 🙂

    Julie

    • Je m’en souviens, il n’y a qu’a toi que j’ai envoyé une photo de mon frigo et de mes casseroles^^
      En effet ça m’intéresse beaucoup, si tu peux m’envoyer ça par mail? Ca serait super.
      Contente de te revoir passer ici 😉

  • Hi Hi tellement vrai tout ça ! Mais bien sur que nous sommes des guerrières ! Avec le glamour et le moins glamour !

  • Aaaaaah! Merci pour cette ôte à tous ces pauvres gâteaux moches mais souvent tellement bon!
    Merci pour eux! ^^

  • Ysa Serial Crocheteuse

    Bravo !!! Très bel article !

  • J’aime beaucoup ce billet. Car moi aussi parfois je suis fatiguée de toute cette perfection sur les réseaux sociaux!

    J’ai gardé ma ligne de conduite depuis l’ouverture de mon blog avec ma cuisine de tous les jours et des photos « normales ». Je pense que cela plait aux gens tu sais, la vraie vie!

    Restes comme tu es!

    • J’aime ta cuisine du quotidien, gourmande et accessible, alors toi aussi reste tout pareil! (et pis t’façon on n’a pas le temps de faire plus que ça n’est-ce pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *