La colopathie fonctionnelle? Ca n’existe pas!

girl-839613_1920

Voici la définition de la colopathie chez Doctissimo:

C’est une affection fréquente qui se manifeste par la survenue chronique de symptômes digestifs, comme des douleurs abdominales, des ballonnements, une diarrhée ou une constipation, sans que l’intestin ne présente aucune lésion visible. En d’autres termes, le tube digestif est normal anatomiquement, c’est son fonctionnement qui est pathologique. On parle également de colon irritable ou de trouble fonctionnel de l’intestin.

 

Lisons entre les lignes…. en fait vous êtes tout à fait normal, vous êtes malades mais on ne sait pas pourquoi, donc on met un nom savant dessus, et souffrez en silence SVP car de toute façon on ne peut rien faire.

 

Dans mon cas, comme beaucoup d’autres personnes, j’ai fait tous les examens possibles et imaginable, y compris la coloscopie, un grand moment de bonheur.

Et la conclusion était la même, « vous n’avez rien mademoiselle »!

 

Sauf que moi, j’étais quand même malade… A chaque examen on en vient à espérer qu’ils nous trouvent quelque chose, pour être enfin soignée.

Mais non, la seule chose qu’on trouve c’est « colopathie fonctionnelle », « colon irritable ».

C’est quelque chose de très désarmant, car une fois ce pseudo diagnostic posé, le médecin prescrit du smecta, et vous oublie!

 

Cette histoire m’aura quand même couté 4 ans de ma vie, et malheureusement ce n’est rien par rapport à certaines (je parle au féminin, c’est quelque chose qui bizarrement touche plutôt les femmes).

Le pire étant ce médecin qui m’a carrément déconseillé de manger des légumes. Qu’est-ce que je mangeais à la place? Des pates! Quand on connait la suite évidemment ça fait sourire.

 

Alors je ne dis pas qu’il y a des solutions miracles.

Etre un peu dérangé quand on est stressé, qu’on va passer un examen ou un rendez-vous important, je pense que c’est la même chose pour tout le monde. Mais quand ça vous pourrit la vie au quotidien, est-ce que ça ne vaut pas le coup de tenter une solution alternative, comme le régime sans gluten?

 

Tentez.. Juste une semaine, sans pain, sans pates. C’est évidemment difficile, mais si le problème venait de la, les améliorations se feront très vite sentir, et le fait de retrouver une vie normale vaudra le sacrifice.

 

D’autres pistes pour lutter contre la colopathie fonctionnelle:

L’intolérance au gluten n’est qu’une piste parmi d’autres.

Les produits laitiers sont également remis en cause, notamment le lactose et les PLV, protéines du lait de vache.

Il est conseillé de les supprimer en début de régime sans gluten, car l’intestin, trop abimé, ne supporte plus rien. On peut les réintroduire progressivement ensuite pour déterminer si l’intolérance au lactose était passagère ou bien installée.

Un site internet suisse plutot bien fait: www.sanslactose.com

 

Il existe encore d’autres pistes, comme le régime Seignalet qui prone le retour à une alimentation plus naturelle, comme le faisaient nos ancêtres.

Ce type de régime n’est pas validé par l’ensemble de la communauté des médecins, néanmoins quand on souffre…..il faut garder l’esprit ouvert.

 

Pour conclure, j’ai envie de dire que si vous avez l’impression d’avoir été abandonné par le corps médical, continuez de chercher, car souffrir n’est pas normal et il ne faut pas perdre espoir.

10 commentaires

  • Bonjour en vous lisant m’a redonner une lueur d’espoir si le gluten pourrait être la cause de ces crises serait presque magique.
    J’ai déjà fait l’écho la colo la gastro…
    Mon médecin m’a donner des analyses à faire pour voir si j’étais allergique à ce fameux gluten j’avais envie que l’on me dise « oui vous êtes allergique au gluten » pour enfin mettre un point de soulagement à cette hisoire.
    Mais non je ne suis pas allergique au gluten je fait de la colopatie fonctionnelle et il faut vivre avec il n’y a pas de traitement (d’après mon medecin)

    Après c’est vrai que je n’ai jamais essayer de faire sans gluten alors ma question est pensez vous que meme si je ne suis pas allergique et que j’arrête donc le gluten je pourrais voir un changement…
    Je me sens seule face à ce problème…
    Si vs avez le temps de m’accorder une réponse.
    Se serait avec plaisir. Merci
    Belle journée

    • Bonjour Céline,
      Déja très bon point, tous les examens sont faits, car en effet c’est le préalable avant toute « expérimentation par soi même ».
      Je ne peux pas savoir si ça va vous aider, ce qui est sur est que ca ne coute rien de tenter!
      Pendant 15 jours, éliminez pain, pates, gateaux industriels. En principe vous serez vite fixée.
      Souvent , du fait de l’inflammation de l’intestin, ça va de pair avec une intolérance au lactose qui peut être passagère. Donc pendant cette phase de test, évitez le lait, les yaourts et crèmes dessert etc, et privilégiez les fromages affinés, boissons végétales etc.
      Ce qui est sur est que oui vous pouvez être sensible au gluten sans y être allergique ou coeliaque, et il n’y a pas de test pour ça à part d’essayer d’arrêter d’en manger.
      La liste des choses à retirer peut faire peur mais je vous garantis que si vous voyez du mieux dans votre corps ca va vous booster et vous motiver à cuisinier autrement.
      Bon courage! A dispo par mail si besoin.

  • Bonjour, comme beaucoup j’étais atteinte de colopathie avec 15 selles par jour, je mange pas de pate plutôt desomme de terre, pas de laitage car je le vomis peut de temps après.

    J’ai été voir un magnétiseur, qui m’avait dit de prendre pendant deux semaines, une tisane d’ortie blanche tout les soirs avant de se coucher, ce n’est pas un petit sachet de tisane, mais 70 gr dans un bol, je peux vous dire que ça pu au début j’avais des haut de cœur en buvant cette tisane, que j’ai finis par la boire froid ça passais mieux.

    Voilà 4 ans que j’ai fait ça et moins de colique, moins de ballonnement, et je peux sortir comme je veux, dans mon assiette il y a un tiers de légumes et un tiers de patate, ou de riz, ou carotte, petit pois, pois chiche, haricot rouge etc..
    Je fais mes gâteaux avec de la farine bio 180 à la meule.
    Si ça peut servire a quelqu’un ?

  • bonjour, ma fille de 25 ans souffre de la maladie de Crohn depuis l’âge de 18 ans. Jeunesse un peu pourrie: pas de sortie;pas de vacances entre copains, pas de nuit chez des amis. Remicade , azathioprine, pas de resultat et même gros effets secondaires. Elle refuse actuellement de prendre des médicaments allopathiques.Elle s est lancée dans un régime sans gluten depuis 10 jours maintenant. Quelques progrès pour l’apres midi, toujours autant de passages aux toilettes le matin, jusqu’à 30 fois. Hier, retour à zéro, son apres midi se passe en douleurs et diarrhée. Déception immense, mais elle va persévérer. Pensez-vous qu’au début, les effets positifs soient irréguliers et lents? Faut il passer à un régime sans lactose? Comment savoir si elle a une allergie au lactose? Elle ne sera pas prête je pense à un régime encore plus contraignant, le quotidien n’est pas facile et demande quand même un certain budget! Combien de temps faut il attendre pour voir des progrès? Je vous remercie de votre réponse. Avez vous écrit quelque chose pour les sorties, les vacances ailleurs que chez soi?

    • Bonjour,
      Je suis bien désolée mais je ne pourrai pas vous répondre, cela dépasse largement mes compétences.
      On dépasse le cadre des intolérances puisque votre fille a la maladie de Crohn. Il est possible qu’un régime sans gluten ni lactose lui fasse un peu de bien, en soulageant ses intestins abimés. Mais ça ne résoudra pas la maladie, surtout que manifestement une poussée est en cours.
      La réponse est médicale et peut être chirurgicale, changer son régime alimentaire n’est pas suffisant.
      Bon courage à elle et à vous.

  • bonjour
    Le pain sans gluten est il aussi à proscrire? que faut il manger? je ne sais plus quoi faire pour me sortir de cette situation

    • Bonjour Franck,
      Déja, première chose, il faut faire tous les examens nécessaires. Echo, coloscopie.. il faut être sur de ne pas passer à coté d’un souci de santé important.
      Seulement ensuite on peut tenter d’enlever des choses de l’alimentation, pour trouver le coupable.
      Dans les pistes possibles, il y a:
      – le blé
      – les produits laitiers
      – ensuite les céréales agressives, maïs, sarrazin..

      L’autre méthode, radicale mais quand on est désespéré.. C’est de tout supprimer. On repart de zéro avec 3 ou 4 aliments neutres type riz, pomme de terre, pomme, carotte.
      Puis on ajoute les aliments, à raison d’un par semaine, pour voir si le corps supporte.

      Bon courage!

  • Bonjour
    Je me permets de laisser un message. Ma maman sa fera 24 ans qu elle souffre de colopathie fonctionnelles …et rien n y fait elle a tous essayer …les médecins lui ont dit QU il fallait vivre avec ..voilou …donc la galère ..

    • Bonjour Karolina,
      Votre maman a-t-elle tenté l’arret du gluten et des produits laitiers?
      Elle doit dans un premier temps faire tous les examens nécessaires, coloscopie etc, pour être sure qu’il n’y ait rien de grave.
      Quand tout a été fait et que les médecins n’ont pas de solution, la on peut tenter éviction du gluten et des produits laitiers.
      Et je vous souhaite que ça marche évidemment..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *