Electrochoc – (régime sans gluten et perte de poids)

ob_515977_lightning-bolt-768801-1280

 

Je vous ai déja parlé de l’aggravation de mes intolérances.

Depuis septembre, en gros, je ne garde plus rien, sauf si je m’astreins à un régime très strict.

Des patates et du riz. Un peu de viande, beaucoup de compote.

Je suis passée à ce régime très brutalement, juste pour pouvoir ne plus être malade en continu.

Ca a marché, mais à cause de la frustration j’ai réintroduit plein de choses, trop vite, et les symptomes sont revenus (ballonnements, gazs, diarrhées, douleurs abdominales continues).

Donc je suis revenue à ce régime très très basique, en réintroduisant cette fois les aliments  lentement.

Vous aurez donc compris que depuis septembre, je mange pas très varié…

Ca va mieux, depuis quelques semaines déja j’arrive à ne quasiment plus avoir mal. Cependant l’équilibre est trèèèèès fragile…

Alcool, sucre, levure, gras, le seuil est minime avant de me faire réagir.

Je tuerai pour une tranche de pain grillé sans gluten!

 

Autant dire qu’au niveau des kilos, ben j’ai fondu aussi. Comme quoi ce ne sont pas les féculents qui font grossir mais bel et bien les a cotés. En 5 mois, 7 kilos de moins sur la balance.

Ca fait un drôle d’effet de voir son corps changer comme ça, surtout quand c’est associé à un soucis de santé. Je n’étais pas mince, mais ça ne me posais aucun problème.

J’avais perdu une dizaine de kilos depuis le début de mon régime sans gluten il y a plusieurs années, mais plutot par une combinaison de facteurs: j’ai reçu un traitement adequat pour ma thyroide, j’ai mangé plus sain quand notre fille a eu l’age de manger avec nous, etc.

D’un IMC en surpoids j’étais passée en plusieurs années à un IMC tout juste normal, ma silhouette me convenait très bien.

Mais la, 7 kilos supplémentaire en si peu de temps, on a pas le temps de s’y faire.

 

Je sentais bien que je devais resserrer ma ceinture et que je flottais dans mes pantalons, sans vraiment réaliser.

 

Jusqu’à ce que mes collègues (gentille et bienveillantes) osent enfin me suggérer de me racheter des vêtements. J’ai protesté que ca n’était que temporaire, que quand j’aurai repris un régime alimentaire normal (comprendre sans gluten et sans lactose évidemment, mais pas limité aux patates et au riz) je reprendrai du poids.

Et elles ont eu le tact de me faire comprendre avec douceur que ca pouvait quand même encore durer.

 

Et la, électrochoc.

J’ai compris qu’il fallait enfin que j’accepte la situation, et que oui ça pouvait quand même encore durer un peu.

Epilogue, j’ai racheté 3 jeans en 40, moi qui n’en avait plus mis depuis.. le lycée?

Et en effet ils me vont. Sans ce coup de pied au derrière je n’aurai jamais seulement osé les essayer.

J’ai viré, au moins temporairement, tous ceux qui baillent aux fesses et aux genoux, j’ai décidé d’accepter ce nouveau corps (et l’apprécier, même).

J’ai décidé aussi d’accepter ce nouveau régime qui, même s’il est contraignant, a des résultats. J’accepte le fait que ça va peut être encore durer un peu… je dois me soigner, prendre le temps de réparer mes intestins abimés.

Je vois déja du mieux, je digère beaucoup mieux, aidée par une cure intensive de probiotiques, et je ne souffre quasiment plus.

Donc je reste optimiste. Je dois être patiente, mais ça va aller mieux.

On y croit!

 

2 commentaires

  • bonjour, j’ai des problèmes avec le gluten et le lactose et je n’arrive pas a me faire des menus, je suis complètement perdue, alors je craque sur les aliments qu’il me faut pas,pouvez-vous m’aidé pour ne pas ses écarts de nouritures

    • Bonjour,
      Je comprends que ça vous paraisse difficile… mais sincèrement je pense qu’à force d’être malade vous allez de vous même arrêter les écarts, car vous en aurez assez!
      Mais les débuts du régime sont difficile c’est vrai, car on doit dire au revoir à pas mal de choses.
      Mon conseil? Trainez sur les réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Pinterest…vous trouverez plein de recettes qui vous donnerons envie de cuisiner.
      n’hésitez pas à rejoindre des groupes FB, ça sert de se soutenir au quotidien!
      Cuisinez des choses qui vous font envie. Ca prend forcément un peu de temps mais ça vous évitera les écarts.
      Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *