Gluten et vie de couple, gardez le sourire et l’espoir! [5/5]

tmp_20010-picsart_10-13-09-24-13-2037100925

L’arrivée du sans gluten dans le couple est à lire ici (article 1) et ici (article 2).

Certains ont témoigné que même célibataires, cela ne leur avait pas posé de soucis pour les rencontres (article 3). Parfois cependant c’est plus compliqué que ça (article 4).

.

Enfin le témoignage final sera pour Lulu, qui construit enfin sa vie de jeune adulte après des années à galérer et une enfance compliquée, et veut faire passer un message d’espoir.

Vous aviez déjà eu ma présentation dans les « Paroles d’intolérants de Noukapi » il y a bientôt 4 ans. Entre temps quelques petites choses ont changés, déjà une baisse dans ma phase d’hyper-sensibilité au gluten, je suis en effet désormais à un niveau plus acceptable me permettant plus de choses. Je suis entrée à l’Université, j’ai fait de belles rencontres et… aussi amoureuses. A vingt et un ans bientôt, je vis comme tout le monde, avec une petite particularité en plus c’est tout !

Alors pour moi, mon intolérance au gluten n’a rien changé à ma vie amoureuse si l’on peut dire car celle-ci n’a réellement commencé qu’après que j’ai découvert que j’étais intolérante. Les quelques années de problème de santé qui l’avait précédé m’ayant  donné d’autres priorités. C’est donc au fur et à mesure que cela s’est fait, au départ j’ai appris qu’il valait mieux parler directement de ce « petit » soucis.  Certes ça sélectionne, mais c’est bien mieux pour notre petit cœur que de se prendre ensuite en pleine figure des «ah…. Tu ne peux pas manger de ci, de ça… Bon on ferait mieux d’arrêter ». Au moins en en parlant au premier repas/ apéro ou autre, on évite les mauvaises relations. Pour mes toutes premières relations, je dois bien avouer que je suis tombée sur des personnes qui ne comprenaient pas très bien, peut-être à cause d’explications pas assez claires. Il faut trouver les bons mots pour ne pas effrayer tout en posant bien ce que cela implique, en blaguant un peu par exemple ^^.  

Ce n’est qu’une affaire de réglage. Et avant tout il ne faut pas faire passer l’intolérance au gluten au premier plan, soyez comme VOUS êtes, cette maladie n’est au final qu’une part infime de nos vies non ? L’intolérance au gluten ne m’a finalement pas posé tant de problèmes que ça pour faire des rencontres. Ce qui peut par contre être plus délicat, c’est quand on en arrive aux premiers baisers. C’est le moment le plus compliqué d’après moi car il faut bien expliquer (si la personne vient de manger un plat de pâtes au restaurant par exemple) qu’il faudrait qu’elle se brosse les dents, et bien si possible, histoire d’éviter qu’elle ne me voit plus pendant  les une ou deux semaines que je resterais coincée au lit, sans la blesser pour autant. Mais la plupart du temps ça se passe très bien car comme dit plus haut, à partir du moment où l’on parle rapidement de l’intolérance au gluten, on sélectionne déjà les personnes les plus compréhensives !  

L’intolérance au gluten n’est pour moi qu’un problème minime. Cela n’empêche personne de me dire que j’ai un beau sourire, cela ne m’empêche d’aller voir une jolie fille pour l’inviter à boire un verre, et cela ne nous nous empêche certainement pas de trouver la bonne personne ! Si je vais boire un verre et qu’il n’y a pas d’alcool safe à priori, je prends une eau gazeuse ou un jus de fruit, ça attise la curiosité et je parle de l’intolérance au gluten, je dis que je peux TREEES bien m’alcooliser avec de la bière sans gluten, que je n’aime pas trop le vin blanc, que mon alcool préféré est définitivement le cidre qui me rappelle les repas de famille chez mon arrière-grand-mère et que je trouve la belle en face de moi très attirante sans avoir besoin pour cela de prendre de l’alcool !

Je trouverais la bonne un jour et vous aussi <3 !!!!

.

C’est la meilleure conclusion possible. Merci à tous ceux qui ont témoigné, grâce à vous et à vos profils parfois très différents, je suis certaine que plein de gens vont se reconnaitre et se sentir moins seuls. Courage, gardez espoir, tout ira bien même si parfois il faut du temps. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *